2018

Depuis quelques années, le bois constitue la
ressource privilégiée de François-Xavier Laloi,
alors que dans le même temps son travail
s’est récemment déployé dans le champ de la
sculpture. Il faut dire que sa pratique antérieure
de la peinture, parce que fortement ancrée dans
une réflexion des procédés et de la matériologie
mis en œuvre, a très naturellement déterminé ce
déplacement.

L’attention qu’il porte à son matériau favori,
notamment aux processus industriels de
transformation et de conditionnement qu’il subit,
confère au propos de l’artiste une dimension
autrement complexe que ne le laisse supposer de
prime abord la simplicité des figures données à
voir. Les éléments qu’il récupère sous des formes
déjà débitées ou conditionnées (palettes, sacs
de bois de chauffage, etc.) ont ainsi en commun
d’avoir fait l’objet d’une première destination.
Leur recyclage participe alors du renversement – 
ou contournement – d’un processus qui, la plupart
du temps, aurait dû conduire à leur dégradation
voire leur disparition, une fois passé le stade de
déchets, de débris ou de cendres.

Les formes qui en résultent nous renvoient alors
inévitablement à Giuseppe Penone. Et si les
Arbres sont bien convoqués, un examen plus
attentif de la démarche à l’œuvre ici la distingue
explicitement de l’approche héroïque de l’artiste
italien. L’entreprise de François-Xavier, conduite
avec humour et dérision, est en effet plus
modeste : il n’y est plus question de vérité mais
d’un recours assumé à l’artifice, il ne s’agit pas de
retrouver l’arbre lui-même mais plus simplement
son image.

 

Edouard Monnet
Directeur de l’association Vidéochroniques à Marseille.

Les siamoises 2018

104 x 58 cm
Bois, peinture, vernis, fers de haches.
Photographies de l'exposition Je recherche un terrain pour jardiner, au Magasin, espaces d'arts et d'essais à Marseille en octobre 2018.

Before I was a christmas tree

2018,191 x 36.5 cm
Épicéa, acrylique dorée, vernis.
 

Il était un stère de bois 2018

264 x 17 cm
Bois de stère, vernis, corde, filet plastique 

Photographies de l'exposition Je recherche un terrain pour jardiner, au Magasin, espaces d'arts et d'essais à Marseille

en octobre 2018.

Before I was a tree 2018

207 x 24 cm.

Palette, vernis.
Photographies de l’exposition Sud Magnétique

de Vidéochroniques à Marseille.

Before I was a tree II 2018

130 x 25 cm

Planche de bois, vernis.
 

Trois coûts ratés 2018

98 x 70 cm

Photographies ©Marie Applagnat lors de l'exposition Super/Surface au Centre d'art contemporain de Nîmes

en janvier 2019.